Date:

Digital Download UPC: 0068944859351
CD UPC: 068944859320

Cécile  McLorin Salvant, chanteuse, compositrice, artiste visuelle et musicienne débordante de talent au jeune âge de 25 ans s’est fait connaitre de façon éclatante avec « WomanChild », paru en 2013. Elle propose la suite de cet album le 4 septembre prochain avec « For One To Love », une déclaration courageuse de contrastes -  l’amour et l’envie, la joie et le désir.

Cinq des pièces incluses sur « WomanChild » sont signées Cécile McLorin Salvant. Chacune d’entre elles explore les thèmes dominants du disque, et met en évidence une personnalité forte, un intellect vif, un humour coquin, un romanticisme sans limites, une honnêteté désemparant. Les éléments thématiques se retrouvent également dans ses relectures fumantes de « Wives and Lovers » de Burt Bacharach, et « Growling Dan » de Blanche Galloway, la première femme à avoir dirigé un orchestre de musiciens masculins. « What’s The Matter Now », popularisé par Bessie Smith, se voit une juxtaposition de sensation sur un sujet d’envergure : un blues jouissif qui masque un appel à l’égalité. Une pièce de Barbara datant de 1966, « Le Mal De Vivre », est interprétée par Cécile McLorin Salvant en français. 

 « For One To Love » est une vitrine éclatante pour cette voix captivante : des hauts frémissants suivis de bas qui touchent l’âme, le tout emballé d’une grâce et d’un style indéniables. L’artiste collabore de nouveau avec le jeune pianiste acclamé Aaron Diehl, qui est accompagné des membres de son trio (Paul Sikivie, basse et Lawrence Leathers, batterie). Ensembles en studio, ces musiciens survoltent, virent, s’accrochent habilement à chaque phrase de la chanteuse, réagissent à tantôt ses cris, tantôt ses roucoulements. Une illustratrice de premier plan, Cécile McLorin Salvant contribue également l’art de la pochette qui sert de beau complément à la musique.

For One to Love

Cecile McLorin Salvant

Format

Tracklist


play_circle_outline

1.

Fog 5:15

$1.29

add_shopping_cart
play_circle_outline

2.

Growlin' Dan 4:34

$1.29

add_shopping_cart
play_circle_outline

3.

Stepsister's Lament 2:20

$1.29

add_shopping_cart
play_circle_outline

4.

Look At Me 2:44

$1.29

add_shopping_cart
play_circle_outline

5.

Wives and Lovers 2:51

$1.29

add_shopping_cart
play_circle_outline

6.

Left Over 4:27

$1.29

add_shopping_cart
play_circle_outline

7.

The Trolley Song 3:51

$1.29

add_shopping_cart
play_circle_outline

8.

Monday 2:01

$1.29

add_shopping_cart
play_circle_outline

9.

What's The Matter Now? 4:18

$1.29

add_shopping_cart
play_circle_outline

10.

Le Mal de Vivre 6:14

$1.29

add_shopping_cart

11.

Something's Coming 10:33

Album Only

play_circle_outline

12.

Underling 3:39

$1.29

add_shopping_cart

Cécile  McLorin Salvant, chanteuse, compositrice, artiste visuelle et musicienne débordante de talent au jeune âge de 25 ans s’est fait connaitre de façon éclatante avec « WomanChild », paru en 2013. Elle propose la suite de cet album le 4 septembre prochain avec « For One To Love », une déclaration courageuse de contrastes -  l’amour et l’envie, la joie et le désir.

Cinq des pièces incluses sur « WomanChild » sont signées Cécile McLorin Salvant. Chacune d’entre elles explore les thèmes dominants du disque, et met en évidence une personnalité forte, un intellect vif, un humour coquin, un romanticisme sans limites, une honnêteté désemparant. Les éléments thématiques se retrouvent également dans ses relectures fumantes de « Wives and Lovers » de Burt Bacharach, et « Growling Dan » de Blanche Galloway, la première femme à avoir dirigé un orchestre de musiciens masculins. « What’s The Matter Now », popularisé par Bessie Smith, se voit une juxtaposition de sensation sur un sujet d’envergure : un blues jouissif qui masque un appel à l’égalité. Une pièce de Barbara datant de 1966, « Le Mal De Vivre », est interprétée par Cécile McLorin Salvant en français. 

 « For One To Love » est une vitrine éclatante pour cette voix captivante : des hauts frémissants suivis de bas qui touchent l’âme, le tout emballé d’une grâce et d’un style indéniables. L’artiste collabore de nouveau avec le jeune pianiste acclamé Aaron Diehl, qui est accompagné des membres de son trio (Paul Sikivie, basse et Lawrence Leathers, batterie). Ensembles en studio, ces musiciens survoltent, virent, s’accrochent habilement à chaque phrase de la chanteuse, réagissent à tantôt ses cris, tantôt ses roucoulements. Une illustratrice de premier plan, Cécile McLorin Salvant contribue également l’art de la pochette qui sert de beau complément à la musique.